Notre histoire
Notre histoire
Notre histoire

 

35 ans de carrière

Tout commence en 1981, lorsqu’après son stage professionnel à Bordeaux, Alain Briscadieu est nommé Commissaire-Priseur à Auch, dans le Gers. Il y crée et développe l’office d’Auch-en-Gascogne, et met en place de nombreuses ventes de meubles régionaux. Il disperse des collections célèbres comme celles d’Odilon Lannelongue, Defert Dumesnil ou encore Clémentine Poret, et organise des ventes spécialisées sur la bibliophilie, les monnaies, les vins fins, les instruments de musique ou encore l’Espagne et la tauromachie, sa passion. Il développe également les expertises et ventes de matériels industriels et agricoles.

En 1994, il réintègre l'Étude Bordelaise de ses débuts, cette fois en tant qu’associé, jusqu’à la réforme de la profession en 2002, date à laquelle il crée sa propre société de Ventes volontaires, l’Hôtel des Ventes Bordeaux Sainte-Croix. Il exerce ainsi la double activité de Commissaire-Priseur habilité pour les ventes volontaires, et de Commissaire-Priseur judiciaire.

 

 
Notre histoire
Notre histoire
Notre histoire

 

Une histoire de famille

Sa fille Anne le rejoint en 2008, suivie de son fils Antoine en 2010 qui met à profit son expérience acquise auprès de la Maison Sotheby’s à Paris. Ensemble, ils modernisent l'Étude et mettent en place les ventes en live, une première à Bordeaux ! Ils réalisent des ventes importantes d’arts d’Asie, et plusieurs ventes évènements autour d’artistes régionaux (Peintures bordelaises) et de mobilier et d’objets d’art (Petit Hôtel Labottière).

Leur objectif ? Perpétuer l’activité classique tout en veillant à maintenir leurs spécialités historiques, ainsi que leurs valeurs familiales. Désireux de sortir des sentiers battus, ils contribuent à leur niveau à des ventes caritatives au profit de la Banque Alimentaire de Bordeaux et du Centre de Formation de l’UBB, visant à aider ces organismes dans leur mission.
Antoine et Anne s’associent fin 2015 pour reprendre l'Étude paternelle. Antoine exerce la double activité voulue par le législateur sous la forme de Commissaire-Priseur habilité pour les ventes volontaires et de Commissaire-Priseur judiciaire.
Anne est quant à elle l’interlocutrice privilégiée des acheteurs et des vendeurs pour l’organisation des ventes, la gestion des dossiers et les demandes d’achat relatives aux ventes à venir. Frère et soeur ont maintenant à coeur d’apporter à leur métier une dynamique novatrice, en touchant un public nouveau pour démontrer l’accessibilité des ventes. Démocratiser la vente aux enchères et lui insuffler de la fraîcheur : telle est leur vision pour le futur de l'Étude menée par le plus jeune Commissaire-Priseur de Bordeaux.
 

 
Notre histoire
Notre histoire
Notre histoire