IMPORTANT LUSTRE EN CRISTAL DE ROCHE ET…

Lot 114
25 000 - 35 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 85 910 €

IMPORTANT LUSTRE EN CRISTAL DE ROCHE ET…

IMPORTANT LUSTRE EN CRISTAL DE ROCHE

ET BRONZE DORÉ, À VINGT-QUATRE LUMIÈRES

le fût en bronze doré soutenant une couronne à seize lumières sur un rang et huit autres à pommes de pin facettées amovibles pouvant également soutenir des bougies, à décor de rinceaux de feuillages ajourés, palmettes stylisées et rosaces entourant des vases à anses ; avec une seconde couronne au dessus scandée d’enroulements feuillagés soutenant des guirlandes de perles de cristal de roche taillé, la partie supérieure en bronze doré ciselée de feuilles d’acanthes et de lotus.

Vers 1810-1820 (petits manques)

Haut. : 158 cm - Larg. : 110 cm

Provenance : Château de X, en Anjou.



Deux éléments principaux fondent le caractère exceptionnel et rare de ce lustre. Exceptionnel en premier lieu par l’usage exclusif du cristal de roche, extrêmement rare dans un XIXème siècle qui lui préfère le cristal manufacturé qui n’est autre que du verre taillé. Plusieurs manufactures prennent leur essor à cette époque, ne citons à cet égard que la manufacture royale de Montcenis, Choisy-le-Roi et Baccarat. Le cristal de roche est d’un usage beaucoup plus ancien et c’est à l’occasion de l’évaluation de lustres en cristal de roche que l’on note les plus hauts prix dans les inventaires du XVIIIe siècle (parfois jusqu’à 50 000 livres).

Rare également si l’on considère le dessin de ce lustre, beaucoup plus ambitieux que ceux habituellement rencontrés et faisant une place très importante au bronze doré. En effet, outre la couronne principale supportant seize bras de lumière, à celle-ci se superpose un second rang soutenant également huit Lumières portant leur nombre à vingt-quatre lumières. Il est également important de noter une autre caractéristique d’une richesse inhabituelle, la présence d’un fût central entièrement réalisé en bronze ciselé et doré sur laquelle reposant la couronne supérieure plaquée au plafond et d’une taille exceptionnelle ainsi que l’existence d’une couronne intermédiaire placée à mi-hauteur et venant encore accentuer l’effet de richesse de l’ensemble.



En l’absence d’éléments objectifs permettant d’étayer une attribution, il est cependant intéressant de noter la parenté de ce lustre avec les livraisons réalisées pour le garde meuble impérial puis le garde meuble de la Couronne sous la Restauration par Thomire ou Galle.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue